Photo de Steven Spielberg à propos du  film cinéma Steven Spielberg et publiée le 16 Août 2014 à 13:55:08

Actu cinéma sur Steven Soderbergh, Ridley Scott, Steven Spielberg, Guillermo del Toro.

Par Fabrice Laroche - Publié le dans Actus Cinéma > Stars & Cinéma Steven Spielberg : ces génies du cinéma, devenus transfuges à la télévision- Note 0/5 (aucun vote) - 1890 lecteurs.

Partagez et suivez-nous ! Navigation plein écran

Vous devez être inscrit sur Passion Cinema pour créer votre Wishlist*
La Wishlist ?
*Liste d'envies

Longtemps peu considéré, le petit écran attire de plus en plus de réalisateurs de cinéma qui font de la télévision leur terrain de jeu.

Steven Spielberg, le précurseur

Considéré comme l'un des réalisateurs les plus emblématiques de l'histoire du cinéma, Steven Spielberg n'a jamais oublié qu'il devait son premier succès à un téléfilm, Duel diffusé en 1971 et dont le succès a permis une sortie en salles en 1973.

Malgré ses succès retentissants au cinéma, le cinéaste a toujours continué ses activités télévisées. On lui doit notamment "Histoire fantastiques" en 1985, "Band of Brothers" en 2007 et "The Pacific" en 2010, mises en scènes des débarquements américains en France et au Japon en collaboration avec Tom Hanks, "Terra Nova" inspirée de l'univers de son blockbuster "Jurassic Park" ou encore "Smash", une série musicale annulée après seulement une saison.

Plus récemment, le réalisateur a adapté Stephen King avec "Under The Dome" pour CBS. Après une première saison très bien reçue, la seconde salve connaît des audiences en chute libre, tout comme "Extant" avec Halle Berry actuellement diffusée sur la même chaîne. Reprogrammée après seulement trois semaines, le drama pourrait bien être annulé après la première saison.

Des échecs tout relatifs qui n'empêcheront certainement pas le roi d'Hollywood de travailler sur ses prochains projets comme "Red Band Society" diffusé à la rentrée sur Fox, ou encore "Halo" adaptation ambitieuse du célèbre jeu vidéo.

Avec huit productions, Steven Spielberg devient le producteur le plus prolifique de la prochaine saison. Il dépasse en nombre des homologues spécialistes du petit écran, tels Chuck Lorre ("Big Bang Theory") ou Seth MacFarlane ("American Dad").

Steven Soderbergh, le retraité du cinéma

L'an dernier, le cinéaste annonçait vouloir en finir avec le cinéma. Le réalisateur primé à Cannes pour son premier film "Sexe, mensonge et vidéo" en 1989, est pourtant plus actif que jamais... à la télévision.

Après le téléfilm "Ma vie avec Liberace", pour lequel il a remporté l'Emmy de la meilleure réalisation pour une mini-série ou un téléfilm, Steven Soderbergh a continué sur sa lancée à la télévision avec de nombreux projets.

Outre "The Knick", la série médicale avec Clive Owen pour Cinemax dont il a réalisé tous les épisodes lancé cet été, il travaille sur une série commandée par Amazon, "Red Oaks", sur un jeune homme qui travaille dans un club de tennis.

Il planche également sur une adaptation télévisée de son film "The Girlfriend experience", qu'il produira pour la chaîne Starz.

Alejandro Gonzales Iñárritu, de Cannes au petit écran

Premier Mexicain nommé aux Oscars en qualité de réalisateur, Alejandro Gonzales Iñarritu est également le seul à avoir remporté le Prix de la mise en scène à Cannes grâce à Babel, en 2006. Un beau palmarès qui ne l'empêche pas de se détourner pendant un temps du cinéma pour se consacrer à la télévision avec la série "One Percent".

Une fiction qui se déroulera dans le milieu de l'agriculture biologique et pour laquelle il a su s'entourer de stars, comme Ed Helms connu dans le monde entier pour son rôle dans "Very Bad Trip" et adulé par les Américains pour sa participation à "The Office", la doublement oscarisée Hilary Swank ou encore que Ed Harris, qui a déjà fait ses preuves sur le petit écran dans la première saison de "True Detective".

"One Percent" n'a à l'heure actuelle pas encore de chaîne, mais nul doute qu'avec un tel casting elle devrait trouver preneur rapidement.

Ridley Scott, l'insatiable producteur

Le réalisateur britannique aux multiples blockbusters, "Gladiator", "Alien" ou encore Blade Runner pour ne citer qu'eux, n'a pour autant jamais négligé la télévision grâce à laquelle il a commencé avec des publicités.

Même s'il ne lâche jamais totalement le milieu de la publicité, c'est plutôt vers la fiction qu'il se tourne, toujours dans le rôle du producteur. En 2007, il lance la mini-série " The Company", puis en 2009 "The Good Wife". Suivent ensuite les adaptations de Ken Follett "Les Piliers de la Terre" et "Un monde sans fin".

Et le cinéaste ne compte s'arrêter là car il fourmille de projets. Il travaille sur "Phararoh", une série de HBO qui mêlera histoire et science-fiction, "Taboo", une fiction pour la BBC dont le rôle-titre d'un aventurier du XIXe siècle sera tenu par Tom Hardy, sur la mini-série "Halo : Nightfall" adapté du célèbre jeu vidéo ou encore sur l'adaptation du roman de Philip K. Dick "Le Maître du Haut Château".

Guillermo del Toro, le multi-tâche

Connu pour son univers sombre et fantastique, le cinéaste et romancier mexicain s'est lancé à la télévision avec un sujet qu'il connaît bien puisqu'il a choisi d'adapter en série sa trilogie littéraire vampirique avec l'auteur Chuck Hogan.

Après avoir réalisé deux épisodes de la série "Hora Marcada" au début de sa carrière et un épisode des "Simpson" en 2013, Guillermo del Toro s'est donc définitivement lancé dans le grand bain du petit écran avec "The Strain", "La Lignée" en français, adapté du premier opus de sa trilogie paru en 2009. "The Fall" et "The Night Eternal" suivirent en 2010 et 2011.

Lancé le 13 juillet avec succès, tant critique que public, "The Strain" suit l'enquête d'un scientifique spécialisé dans les épidémies et attaques biologiques, appelé lorsqu'un avion atterrit à New York avec l'intégralité de ses passagers morts. Pour résoudre ce mystère, Eph fera équipe avec un ancien professeur et survivant de l'Holocauste, Abraham. Ensemble, ils vont découvrir que des vampires ambitionnent d'exterminer la race humaine.

J.J Abrams, l'appel d'Hollywood

Alors qu'il rêve de réaliser de grands films comme son idole Steven Spielberg, c'est à la télévision que J.J Abrams démarre sa carrière en créant en 1998 "Felicity". En 2001, il fonde sa société de production Bad Robot grâce à laquelle il enchaîne les gros succès "Alias" et le cultissime "Lost", puis "Fringe" en 2008.

Entre temps, il concrétise enfin son rêve en réalisant "Mission Impossible : III" qui lance sa carrière au cinéma. Suivent "Cloverfield", "Super 8", "Star Trek". Le sacre ultime intervient alors qu'on lui confie le septième opus de "Star Wars".

Si son succès au cinéma est grandissant, sa carrière télévisée en pâtit. Après les échecs successifs d'"Alcatraz" qui n'aura tenu qu'une saison en 2012, "Revolution", "Believe" et "Almost Human", toutes annulées cette année, le créateur ne possède plus qu'une production, qui marchent certes très bien, "Person of Interest".

À l'instar de son modèle, J.J Abrams semble néanmoins retourner vers l'univers qui l'a lancé. Il adaptera prochainement pour le petit écran "Mondwest" avec Anthony Hopkins et Evan Rachel Wood et qu'il produira le pilote de "Roadies", une comédie sur les coulisses d'une tournée de rock réalisé par Cameron Crowe.

David Fincher, le roi du remake

Après avoir signé "House of Cards", série politique portée par Kevin Spacey et adapté d'une série britannique, le réalisateur de"Seven" compte s'attaquer à un autre remake en adaptant pour HBO "Utopia".

Lancée début 2013 au Royaume-Uni, le drama suit les mésaventures de Becky, Ian, Grant et Wilson, fans du roman graphique "Utopia". Ils ont en leur possession le manuscrit original de l'œuvre qui a pour particularité d'avoir annoncé les plus grandes catastrophes sanitaires du XXe siècle. Cette pièce de collection est également convoitée par une étrange organisation baptisée The Network.

La saison 2 de la série, véritable ovni télévisuel salué par la critique mais aussi attaqué pour sa violence, est diffusée cet été sur Channel 4.

Source : AFP

Partagez et suivez-nous ! Navigation plein écran

Vous devez être inscrit sur Passion Cinema pour créer votre Wishlist*
La Wishlist ?
*Liste d'envies

Note des lecteurs : 0/5

Entre nous, vous en pensez quoi ? Cool, c'est bon à savoir ! Bof...on peut s’en passer

Commentaires

Envie de réagir ?

Inscrivez-vous pour laisser un commentaire...

Les dernières actus

 
Replier le menu
Afficher les dernières news
haut de page haut de page accueil

Identifiez-vous sur Passion Cinema

Créez un compteIdentifiants perdus