Photo de Kathryn Bigelow à propos du  film cinéma Kathryn Bigelow et publiée le 13 Mai 2015 à 10:48:37

Actu cinéma sur Kathryn Bigelow et Kirsten Schaffer.

Par Fabrice Laroche - Publié le dans Actus Cinéma > Stars & Cinéma Kathryn Bigelow : La discrimination sexuelle stigmatise toute notre industrie, cela doit cesser- Note 0/5 (aucun vote) - 1689 lecteurs.

Partagez et suivez-nous ! Navigation plein écran

Vous devez être inscrit sur Passion Cinema pour créer votre Wishlist*
La Wishlist ?
*Liste d'envies

La réalisatrice de Zero Dark Thirty exprime son soutien à l'annonce de l'Aclu qu'il vise les pratiques discriminatoires visant les réalisatrices à Hollywood.

Kathryn Bigelow figurent parmi les éminentes femmes cinéastes montrant leur soutien à la position de l'American Civil Liberties Union contre la discrimination entre les sexes à Hollywood.

"J’ai toujours cru fermement que tout réalisateur doit être jugé uniquement sur son travail, et non par sur leur travail en fonction de leur sexe", a déclaré Bigelow dans une déclaration à Time mardi dernier.

La réalisatrice de Zero Dark Thirty et "Hurt Locker" faisait en cela allusion à l'annonce de l’Aclu qu'il demandera à des organismes étatiques et fédéraux d'enquêter sur les studios d'Hollywood, sur les réseaux et les agences artistiques, et éventuellement de les inculper, sur ce que l'organisation décrit comme "une endémique et discrimination intentionnelle entre les sexes dans le recrutement et l'embauche de femmes réalisatrices", rapporte le New York Times.

"Hollywood est censé être une communauté de réflexion prospective et progressiste, pourtant cette situation terrible envers les femmes réalisatrices persiste", a déclaré Bigelow, qui est devenu la première femme à remporter un Oscar en 2010.

"La discrimination sexuelle stigmatise toute notre industrie. Le changement est essentiel. L’embauche neutre au niveau des sexes est indispensable."

L'Aclu a détaillé statistiquement et de façon parfois systématique des "stéréotypes sexuels évidents et des préjugés implicites", dans des lettres envoyées à la California Department of Fair Employment and Housing et au Bureau du département du Travail des programmes fédéraux d'exécution des contrats.

"Le vrai changement est nécessaire pour résoudre ce problème ancrée à Hollywood et de longue durée usant de la discrimination contre les femmes réalisatrices", contenait l'une de ces lettres. "Les enquêtes externes et la surveillance par des entités gouvernementales chargées de l'application des lois sur les droits civils est nécessaire pour effectuer ce changement."

A propos de l'Aclu, le New York Times  a cité une étude qui a été commandée par Women In Film et le Sundance Institute, et rédigé par Stacy Smith.

"Women In Film est fier que la recherche que nous avons commandée à l'Institut Sundance a fourni une base statistique à l'Aclu dans la lutte contre l'échec systémique des femmes face à l’embauche dans l'administration de l'industrie cinématographique et télévisuelle", déclarait Kirsten Schaffer, directrice exécutive du WIF, au magazine TheWrap.

Source : TheWrap

Partagez et suivez-nous ! Navigation plein écran

Vous devez être inscrit sur Passion Cinema pour créer votre Wishlist*
La Wishlist ?
*Liste d'envies

Note des lecteurs : 0/5

Entre nous, vous en pensez quoi ? Cool, c'est bon à savoir ! Bof...on peut s’en passer

Commentaires

Envie de réagir ?

Inscrivez-vous pour laisser un commentaire...

Avatar de phab sur Passion Cinema
  • phab
  • le 13 Mai 2015 à 14:21

Si les remarques de Kathryn Bigelow sont respectables et largement justifiées, le sujet devrait également s'étendre aux femmes tout court, le sexisme qui règne aussi dans cette industrie faisant autant de victimes derrière la caméra que devant, et autour.

J'ose à peine imaginer ce que les jeunes actrices doivent affronter avant de décrocher un premier rôle...

Les dernières actus

 
Replier le menu
Afficher les dernières news
haut de page haut de page accueil

Identifiez-vous sur Passion Cinema

Créez un compteIdentifiants perdus