Photo de Natalie Portman à propos du  film cinéma Cannes 2015 et publiée le 16 Mai 2015 à 15:51:49

Actu cinéma sur Woody Allen, Natalie Portman, Abderrahmane Sissako, László Nemes et sur Cannes 2015.

Par Fabrice Laroche - Publié le dans Actus Cinéma > Stars & Cinéma Cannes 2015 : László et Le Fils de Saul, Woody Allen réjouissant, Natalie Portman réalisatrice- Note 0/5 (aucun vote) - 1584 lecteurs.

Partagez et suivez-nous ! Navigation plein écran

Vous devez être inscrit sur Passion Cinema pour créer votre Wishlist*
La Wishlist ?
*Liste d'envies

Voici les hommes, les femmes, les films et événements, qui ont marqué la troisième journée du Festival de Cannes, vendredi :

Les Femmes

- Léa Seydoux : Dans "The Lobster", fable grinçante et dérangeante sur le couple du cinéaste grec radical Yorgos Lanthimos, en compétition, l'actrice française incarne la responsable d'un groupe de célibataires rebelles. Ils ont 45 jours pour trouver l'âme sœur, faute de quoi ils se voient transformés en l'animal de leur choix, et relâchés dans la forêt. Léa Seydoux partage l'affiche avec Colin Farrell et Rachel Weisz.

- Natalie Portman : L'actrice devient réalisatrice avec un premier film présenté à Cannes hors compétition, "Une Histoire d'amour et de ténèbres", d'après le livre éponyme et autobiographique de l'Israélien Amos Oz. Tourné en hébreu, le film a été timidement applaudi en projection de presse.

- Dora Bouchoucha : Productrice engagée depuis vingt ans dans la promotion des cinémas du Sud, Dora Bouchoucha a été faite, jeudi à Cannes, commandeur des Arts et des Lettres par la ministre de la Culture Fleur Pellerin.

Mme Bouchoucha a produit de nombreux documentaires et films tunisiens, dont "La Saison des hommes" de Moufida Tlatli et "Barakt" de Jamila Sahraoui, et est aussi l'une des organisatrices des Journées cinématographiques de Carthage.

Les Hommes

- László Nemes, réalisateur hongrois, a bouleversé la Croisette avec Le Fils De Saul, film choc en lice pour la Palme, qui raconte l'histoire d'un déporté juif forcé de participer à la Solution finale à Auschwitz. Géza Röhrig, l'acteur principal, qui incarne un membre des Sonderkommandos, a souligné que ces déportés juifs avaient été "des victimes à 100%, sans autre choix que de faire ce qu'ils ont fait".

- Woody Allen : Hors compétition, le cinéaste a dévoilé à Cannes son nouveau film, Irrationnal Man, une tragi-comédie mettant en scène une étudiante qui tombe amoureuse de son professeur de philosophie. La dernière livraison du prolifique Woody Allen, très fidèle à ses obsessions persistantes, ne surprendra pas, mais déroule répliques ciselées drolatiques et rebondissements divertissants.

- Abderrahmane Sissako : Nouvelle journée faste pour le cinéaste mauritanien, réalisateur de Timbuktu récompensé par 7 Césars dont celui du meilleur film. Dans la matinée, le prix Prix France Culture 2015 l'a récompensé pour l'ensemble de son œuvre. A Cannes cette année comme président du jury de la Cinéfondation et des courts métrages, Abderrahmane Sissako a été fait vendredi après-midi commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres par la ministre de la Culture Fleur Pellerin.

"Dans votre cinéma de la différence, de poésie et de lumière, la beauté est bien le dernier rempart contre l'obscurantisme", a souligné Mme Pellerin. La ministre a annoncé que le cinéaste prendrait prochainement la présidence de la commission d'aide au cinéma du monde du Centre national du cinéma (CNC) et de l'Institut français.

L'Avis des critiques

Troisième film présenté en compétition à Cannes, Le Fils De Saul du Hongrois László Nemes, film choc sur la Shoah, est salué par la critique française et étrangère, au point que certains l'estiment digne de la Palme d'Or (Le Parisien, BFM et iTÉLÉ), selon le "Palmoscope" des magazines Gala Croisette, du Film français et de Screen.

The Hollywood Reporter, Le Corriere Della Sera et RTL ont également beaucoup aimé. The Guardian préfère accorder une Palme à "Tale of Tales" de Matteo Garrone. "Petite sœur", du cinéaste japonais Hirokazu Kore-Eda, tient aussi la corde, selon Screen et le Sydney Herald.

La Phrase

- "J'ai toujours voulu être un réalisateur sérieux. Si on m'avait laissé le choix, j'aurais fait toute ma vie des films prise de tête." (Woody Allen)

Tapis rouge

Ils étaient sur les marches vendredi soir : Nathalie Baye, Jacques Attali, Michelle Rodriguez, Vincent Cassel, Marie Gillain, Emmanuelle Béart, Diane Kurys, Michel Hazanavicius, Laurence Ferrari et son époux Renaud Capuçon, Inès de la Fressange, le président de Canal+ Bertrand Meheut...

Woody Allen, dont le dernier film Irrationnal Man devait être projeté aussitôt, a fermé la marche avec ses actrices Emma Stone et Parker Posey. "Mon dernier film est un chef-d’œuvre de cinéma! Il faut le répéter !" a-t-il lancé sur le tapis rouge.

Source : AFP

Partagez et suivez-nous ! Navigation plein écran

Vous devez être inscrit sur Passion Cinema pour créer votre Wishlist*
La Wishlist ?
*Liste d'envies

Note des lecteurs : 0/5

Entre nous, vous en pensez quoi ? Cool, c'est bon à savoir ! Bof...on peut s’en passer

Commentaires

Envie de réagir ?

Inscrivez-vous pour laisser un commentaire...

Les dernières actus

 
Replier le menu
Afficher les dernières news
haut de page haut de page accueil

Identifiez-vous sur Passion Cinema

Créez un compteIdentifiants perdus